Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des communes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Commune de Jard-sur-Mer

imprimer la notice complète

Données identitaires

Noms

Nom des habitants
Jardais
Anciens noms
  • Jard (nom historique)
  • Jard-la-Montagne (nom révolutionnaire)
Jard devient Jard-sur-Mer en 1938

Géographie

Paysages
  • Plaine
    La commune est composée d'environnements différents : la plaine et le littoral
Cours d'eau
  • Payré
    Pour en savoir plus :

    Le Payré, appelé aussi Le Gué-Chatenay (ou Guy-Chatenay) prend sa source à la limite des communes du Poiroux et de Saint-Avaugourd-des-Landes près du lieu-dit du Guy-Chatenay. Après avoir sillonné le Talmondais sur une vingtaine de kilomètres, le fleuve du Payré se jette dans l’océan Atlantique au niveau du Veillon (commune de Talmont-Saint-Hilaire). Navigable jusqu’au début de l’époque moderne, les bateaux de mer pouvaient remonter le fleuve et décharger leurs marchandises au pied du château de Talmont. Cependant, l’estuaire du Payré ne cesse de s’ensabler dès la fin du XVe siècle réduisant ainsi la navigation. Ne pouvant plus remonter jusqu’à Talmont, les bateaux sont alors obligés de décharger leur cargaison dans les avant-ports de la Guittière et de la Vignolière. Peu à peu, le fleuve devient impropre à la navigation. Le Payré n’a pas seulement servi de voie de communication : le marais d’estuaire a été un lieu propice au développement des activités liées à la mer comme la pisciculture, l’ostréiculture et la saliculture. En amont de Talmont-Saint-Hilaire, quelques ouvrages hydrauliques sont construits sur le fleuve (moulins à eau). Enfin, depuis 1968, le barrage de Sorin-Finfarine, construit à l’extrême nord de la commune de Talmont-Saint-Hilaire, alimente en eau potable le Talmondais.

Cours d’eau secondaires :

Histoire

Première mention historique

1077

Monastère "de Jart" (Arch. Nat., J 460), d'après : DELHOMMEAU, Louis. Églises de Vendée : vocables, titulaires et liste des documents relatifs à leur construction et à leurs travaux du XIe siècle à nos jours. 2000-2001. 2 vol. (224-232 p.) [Arch. dép. Vendée, BIB MEM 615/1-2]

Géographie historique

Culte

Diocèse
  • Diocèse de Poitiers(1046 - 1317)
    D'après : AILLERY, E. Pouillé de l'évêché de Luçon. Fontenay-le-Comte : Impr. Robuchon, 1860. XXXVI-211 p. [Arch. dép. Vendée, BIB 1569]
  • Diocèse de Luçon(1317 - 1801)
    D'après : AILLERY, E. Pouillé de l'évêché de Luçon. Fontenay-le-Comte : Impr. Robuchon, 1860. XXXVI-211 p. [Arch. dép. Vendée, BIB 1569]
  • Diocèse de La Rochelle et Saintes(1801 - 1821)
    D'après : AILLERY, E. Pouillé de l'évêché de Luçon. Fontenay-le-Comte : Impr. Robuchon, 1860. XXXVI-211 p. [Arch. dép. Vendée, BIB 1569]
  • Diocèse de Luçon(1821 - 9999)
    D'après : AILLERY, E. Pouillé de l'évêché de Luçon. Fontenay-le-Comte : Impr. Robuchon, 1860. XXXVI-211 p. [Arch. dép. Vendée, BIB 1569]
Archiprêtré ou doyenné
  • Doyenné de Talmont(1201 - 1801)
    D'après : AILLERY, E. Pouillé de l'évêché de Luçon. Fontenay-le-Comte : Impr. Robuchon, 1860. XXXVI-211 p. [Arch. dép. Vendée, BIB 1569]

    doyenné

  • Doyenné de Talmont-Saint-Hilaire(1817 - 2020)

    D'après : Annuaire - Diocèse de Luçon. Luçon : Évêché de Luçon, 1927-2006. [Arch. dép. Vendée, BIB PA 1]

    doyenné

  • Doyenné des Sables-d'Olonne(2020 - 9999)

    doyenné

Paroisses
  • Sainte-Radegonde(1077)
    D'après : DELHOMMEAU, Louis. Églises de Vendée : vocables, titulaires et liste des documents relatifs à leur construction et à leurs travaux du XIe siècle à nos jours. 2000-2001. 2 vol. (224-232 p.) [Arch. dép. Vendée, BIB MEM 615/1-2]
    Pour en savoir plus :

    Fondatrice du monastère Sainte-Croix de Poitiers (décédée en 587)

Ressorts féodaux et judiciaires

Bailliage
  • Sénéchaussée secondaire de Fontenay-le-Comte(1544 - 1789)
    D'après : BARBAUD, Gabriel. Inventaire sommaire des Archives départementales antérieures à 1790 : Vendée : archives civiles, séries A, B, C. La Roche-sur-Yon : Servant-Mahaud, 1898. P. XXIV-XXVII

Ressorts militaires

Gouvernement
  • Gouvernement du Poitou(1560 - 1791)
    D'après : Gouvernement général et militaire du Poitou dressé sur les dernières observations [carte]. Paris : Longchamps, 1767 [Arch. dép. Vendée, 6 Fi 14]
Garde-côtes
  • Capitainerie de Saint-Benoist(1721 - 1748)
    D'après : BOSSIS, Philippe. Milice et miliciens garde-côtes du Poitou au temps de la Guerre de Sept ans (1756-1763). In : Olona. (15 mars 2004) n°187, p. 2-20
  • Capitainerie des Sables-d'Olonne(1758 - 1790)
    D'après : BOSSIS, Philippe. Milice et miliciens garde-côtes du Poitou au temps de la Guerre de Sept ans (1756-1763). In : Olona. (15 mars 2004) n°187, p. 2-20
Bureau de recrutement militaire
  • Bureau de La Roche-sur-Yon(1867 - 1929)
    D'après : Arch. dép. Vendée, 1 R - Recrutement de l'armée (an IX-1942)

Ressorts administratifs et fiscaux

Intendance et subdélégation
  • Généralité de Poitiers. Subdélégation des Sables-d'Olonne(1780 - 1786)
    D'après : BARBAUD, Gabriel. Inventaire sommaire des Archives départementales antérieures à 1790 : Vendée : archives civiles, séries A, B, C. La Roche-sur-Yon : Servant-Mahaud, 1898. P. XXVIII-XXXI ; dates à préciser données d'après ARBELLOT, Guy, GOUBERT, Jean-Pierre, MALLET, Jacques, PALAZOT, Yvette. Carte des généralités, subdélégations et élections en France à la veille de la Révolution de 1789 : circonscriptions administratives à la fin de l'Ancien Régime. Paris : Éd. du CNRS, 1986. 98 p. [Arch. dép. vendée, BIB ATLAS 18]
Election
  • Election des Sables-d'Olonne(1780 - 1786)
    D'après : BARBAUD, Gabriel. Inventaire sommaire des Archives départementales antérieures à 1790 : Vendée : archives civiles, séries A, B, C. La Roche-sur-Yon : Servant-Mahaud, 1898. P. XXVIII-XXXI ; dates à préciser données d'après ARBELLOT, Guy, GOUBERT, Jean-Pierre, MALLET, Jacques, PALAZOT, Yvette. Carte des généralités, subdélégations et élections en France à la veille de la Révolution de 1789 : circonscriptions administratives à la fin de l'Ancien Régime. Paris : Éd. du CNRS, 1986. 98 p. [Arch. dép. vendée, BIB ATLAS 18]
District révolutionnaire
  • District des Sables-d'Olonne(1790 - 1795)
    D'après : BARBAUD, G., LANCO, P., FAUCHEUX, M. Répertoire numérique de la série L, administrations et tribunaux de l'époque révolutionnaire : 1789-an VIII. La Roche-sur-Yon : Préfecture de la Vendée, 1966. P. 5-20
Arrondissement
Canton
  • Canton de Talmont-Saint-Hilaire(1790 - 1801)
    D'après : BARBAUD, G., LANCO, P., FAUCHEUX, M. Répertoire numérique de la série L, administrations et tribunaux de l'époque révolutionnaire : 1789-an VIII. La Roche-sur-Yon : Préfecture de la Vendée, 1966. P. 5-20
  • Canton de Talmont-Saint-Hilaire(1801 - 9999)

Ressorts divers

Bureau de l'Enregistrement
  • Bureau de Jard-sur-Mer(1703 - 1711)

    La période est donnée à titre indicatif (durant l'ancien régime et la période révolutionnaire, certains bureaux ont pu fermer temporairement, obligeant les notaires à se tourner vers les bureaux voisins, voire à négliger la formalité de contrôle et d'enregistrement.)

     

  • Bureau de Talmont(1711 - 1796)

    Rattachement de 1711 à l'an IV (1796)

  • Bureau des Sables-d'Olonne(1797 - 1874)

    Rattachement de l'an V à juin 1874

  • Bureau de Talmont(1874 - 1933)

    Rattachement du 1 juillet 1874 à octobre 1933

  • Bureau des Moutiers-les-Mauxfaits(1933 - 1961)

    Rattachement de novembre 1933 à février 1961

  • Bureau des Sables-d'Olonne(1961)

Institutions locales

Institutions religieuses

Communautés monastiques
  • Notre-Dame
    Ordre des chanoines réguliers de Prémontré (prémontrés) (1190 - 1801)

    Abbaye d'hommes de Lieu-Dieu-en-Jard. Les dates extrêmes proposées sont tirées des recherches et analyses de documents effectuées par l'abbé Louis Delhommeau (Arch. dép. Vendée, Fichier historique du diocèse de Luçon, 1 Num 47/69)

     

    L'abbaye Notre-Dame de Lieu-Dieu fut fondée vers 1180 par Richard Cœur de Lion (1189-1199) dans la forêt de La Roche-sur-Yon (prieuré de Lieu-Dieu-lès-Venansault, La Génétouze). En 1196, le siège de l'abbaye fut transféré dans la forêt de Jard, don de Richard vers 1190. Elle fut détruite par les Calvinistes en 1568, puis rétablie jusqu'à la Révolution[1]. Le Pouillé de Dom Fonteneau (XVIIIe siècle) précise "L'abbaye du Lieudieu en Jard [...] Il n'y à que 5 à 6 religieux, on y fait l'office canonial"[2].

     

    Le toponyme "Lieudieu en Jard" apparait sur la carte de Cassini au dessus de la vignette d'un édifice religieux, surmonté d'une croix. Autour de celle-ci on lit les sigles "AB. R. H.", qui renvoient peut-être à la Congrégation de l'Antique Rigueur, dont faisait officiellement partie l'abbaye depuis 1660 (même si les moines eux mêmes contestaient cette obédience). Sur le cadastre napoléonien, comme sur les cartes d'Etat-Major, "Lieu-Dieu" disparait pour laisser place à la simple appelation "l'Abbaye", qui subsiste dans le cadastre actuel. Sur la carte IGN, en revanche, on peut lire le toponyme "Abbaye du Lieu-Dieu"[3].

  • Saint-Nicolas
    Ordre des chanoines réguliers de Prémontré (prémontrés) (1215 - 1236)

    Prieuré d'hommes. Les dates extrêmes proposées sont tirées des recherches et analyses de documents effectuées par l'abbé Louis Delhommeau (Arch. dép. Vendée, Fichier historique du diocèse de Luçon, 1 Num 47/108).

     

    Le prieuré n'apparait pas en tant que tel dans les différents pouillés[4]. Seul le manuscrit de Luçon (1533-1534) parle d'une "confrérie de Saint-Nicolas". Il est également absent des répertoires de Dom Cottineau et Dom Besse.

     

    L'abbé Delhommeau présente un document de 1236 (1 Num 47/108, vue 4) attestant de l'échange du prieuré entre l'abbé de Jard et l'abbé de Montierneuf de Poitiers. Ce prieuré, dont l'église était une fondation de Savary de Mauléon, devait donc dépendre à l'origine de l'abbaye des Prémontrés de Lieu-Dieu-en-Jard. En effet, "Saint-Nicolas, dit le Vieil", était une métairie dépendant de la Grange de Jard (possession de Lieu-Dieu) et donc de l'abbaye de Prémontrés elle même [5].

     

    Dans un document de 1219, E. Bocquier relevait le toponyme "Saint-Nicolas de la Garde", inconnu par ailleurs. Il pourrait peut-être s'agir d'une déformation de l'appelation "Saint-Nicolas de la Goule de Jard", attestée dans un document daté de 1215 (1 Num 47/108, vue 2). Le Cartulaire de l'abbaye d'Orbestier (n° 22, p. 25) situe d'ailleurs une possession "juxta gulam de Jart" (a. 1214).

     

    Le ruisseau Goulet prend en effet sa source près d'Avrillé, avant de se jeter dans la mer près de Saint-Vincent-sur-Jard. Il est aussi appelé le Jard ou le Goulet de Jard. Au XIIe siècle, le terme Goulet ne s'appliquait qu'à l'embouchure : " ab introïtu maris qui Gula vocatur de Jart", 1119 (Besly, p. 536). "Goule" vient du latin "gula" signifiant embouchure, ouverture, entrée. La cartographie actuelle conserve encore, à la pointe du Payré, le toponyme de "Saint-Nicolas[3].

    Pour en savoir plus :

    Evêque de Myre (IVe siècle)

  • Sainte-Radegonde
    Ordre de Saint-Benoît (bénédictins) (1250 - 1800)

    Prieuré de femmes dépendant de Sainte-Croix de Poitiers (Vienne). Abandon de la vie religieuse à la fin XVIIIe siècle. Les dates extrêmes proposées sont tirées des recherches et analyses de documents effectuées par l'abbé Louis Delhommeau (Arch. dép. Vendée, Fichier historique du diocèse de Luçon, 1 Num 47/153)

     

    Le plus ancien document découvert par l'abbé Delhommeau qui atteste de l'existence ce prieuré est daté aux environs de 1250 (1 Num 47/153, vue 2). Ce prieuré est déjà présent dans le manuscrit du Grand Gauthier (début XIVe s.) : " Prioratus Sanctae Radegundis in Jardo. Abatissa Sanctae Crucis Pictaviensis". Le Pouillé d'Alliot (1648), ainsi que le Pouillé de Dom Fonteneau (XVIIIe s.), citent également le prieuré : "Prieuré de Sainte-Radegonde en Jard ; l'abbesse de Sainte-Croix de Poitiers présente".

     

    Le fait que l'église, la cure et le prieuré possèdent le même vocable et la même affiliation laisse supposer une fondation commune et contemporaine de ces trois entités, au service de la vie liturgique de la paroisse. Les sources semblent utiliser la graphie originelle "Radegonde" plûtot que "Radégonde"[3].

    Pour en savoir plus :

    Fondatrice du monastère Sainte-Croix de Poitiers (décédée en 587)

[1]
Abbayes, prieurés et monastères de l'ordre de Prémontré / B. Ardura, 1993, p. 347-351 [Arch. Dép. Vendée, BIB B 716]  
[2]
p. XXXII et 120 (Ouvrage : Pouillé de l'évêché de Luçon, AILLERY, E.)  
[3]
Notice complétée par Aurélien Caillaud, le 13/04/2012  
[4]
p. 120. Aillery précise à la note 1 : "Sainte-Croix, abbaye de Bénédictines, fondée, vers 580, à Poitiers." Il s'agit en effet du monastère (initiallement "Notre-Dame") fondé en 552/553 par Radégonde ("Radegundis", femme du roi franc Clotaire Ier), dans lequel étaient conservées les reliques de la "Vraie Croix" qu'elles avaient obtenu de l'empereur byzantin Justin II. (Ouvrage : Pouillé de l'évêché de Luçon, AILLERY, E.)  
[5]
Inventaire analytique des documents concernant l'abbaye royale de Notre-Dame de Lieu-Dieu en Jard, 1180-1791 / L. Delhommeau, 1958, p. IV et 28. Selon l'auteur, il s'agissait d'un ancien prieuré, "membre de Montierneuf et de Ste Croix de Talmond".  

Monuments et équipements

Monuments et équipements

Dessertes ferroviaires
  • Les Sables-d'Olonne - Luçon (voie métrique)(1930 - 1949)

Activités industrielles et économiques

Enquêtes statistiques et démographiques

Enquêtes et statistiques particulières

Enquêtes politiques
  • 1787

    Source : Arch. dép. Vendée, C 49 : Bureau intermédiaire des Sables-d’Olonne. Tableau des paroisses et des arrondissements, 1787

    Enquête des bureaux intermédiaires (1787-1788)
  • 1943

    Date exacte : 5 octobre 1943. Source : Arch. dép. Vendée, 1 W 50 : Rapports sur les visites communales du préfet (1941-1943)

    Visites communales du préfet (1941-1943)
  • 1950

    Renseignements recueillis en juin 1950. Source : Arch. dép. Vendée, 21 W 925-926 : Dossiers communaux des Renseignements généraux (1948-1952)

    Dossiers communaux constitués par le service des Renseignements généraux (1948-1952)
Enquêtes religieuses
  • 1533

    Dates exactes : du 4 au 21 mars 1533. Source : Arch. dép. Vendée, 1 G 38 : Visites épiscopales des abbayes et prieurés, églises paroissiales et collégiales (1533-1534)

    Visite pastorale

Personnalités de la commune

Evénements politiques & historiques majeurs

Références


Nous écrire